Introduction au green IT

Le premier constat, probablement le moins contestable, est que la performance énergétique des équipements informatiques est mal connue. Le deuxième constat est que l'informatique au sens large consomme une quantité importante d'énergie électrique.

Par conséquent les enjeux financiers de l'informatique verte sont très importants. Les acteurs économiques du secteur déploient d'ailleurs d'importants efforts de communication sur le thème de l'efficacité énergétique de leurs équipements.

Quelques chiffres

  • Les techniques de l'information et de communication (TIC) consomment 13,5% de l'électricité en France. Elles sont responsables de 5% des émissions de CO2 de la France (1).
  • La consommation électrique des micro-ordinateurs augmente de 5% tous les ans
  • La consommation des centres d'exploitation a augmenté de 13% en 2007 (2)
  • L’électricité représente 10% du budget des DSI.
  • La facture électrique des ordinateurs (sur leur durée de vie) est désormais supérieure au coût d’achat (3)
  • Entre 2000 et 2005, la consommation électrique des centres d'exploitation a doublé dans le monde (4) et, d'ici 2010, rien qu'aux États-Unis, il faudrait consacrer dix nouvelles centrales électriques pour répondre à l'augmentation de leur consommation.
  • Taux d'utilisation moyenne d'un serveur : < 6% (pour 30% des machines installées, <3%), mais les chiffres varient : d'autres sources indiquent un taux d'utilisation moyen d'un serveur autour de 20%, en raison des différences entre types de serveurs : 5 à 10% pour serveurs Intel, 20 % sous Unix, entre 50 à 60% sur serveurs IBM et plus de 90% sur grands systèmes, la moyenne donnant environ 20%). (5)
  • Taux d'utilisation d'un centre d'exploitation : 56% de son potentiel (6)
  • Télécharger la version électronique d’un quotidien consomme autant d’électricité que de faire une lessive. (7)
  • Dans 25 ans, la consommation énergétique du virtuel sera équivalente à la consommation de la population mondiale aujourd’hui. (8)
  1. Source : Rapport TIC et Développement durable du Gouvernement
  2. source : le monde informatique
  3. Source : Euan Davis (Forrester Resarch - Article GreenIT.fr
  4. Source : interview de Nicolas Sekkaki, DG IBM Global Technology Services France
  5. Source : Mk Kinsey et Uptime Institute - Article Le Monde Informatique
  6. Source : dotgreen
  7. Source : dotgreen